L’avocat peut être utile dans plusieurs domaines. En réalité, sa mission dépend de l’engagement qu’il a avec son client. Puisqu’il peut conseiller et défendre son client. Quelle que soit la raison pour laquelle il s’est engagé, il faut qu’il le respecte. Car, un manquement de son engagement peut se révéler comme source de problème. Quelles sont les sources de litige entre un avocat et son client ? La suite de cet article va apporter des éclairages sur les causes d’un litige entre un avocat et son client.

Avocat et client : quelles relations peut-il exister entre eux ?

La relation qui existe entre un avocat et son client est déterminée par plusieurs paramètres. En effet, lorsqu’une procédure judiciaire est enclenchée, le recours à un avocat est obligatoire. Alors, pour se faire représenter, le client doit solliciter un avocat. L’avocat doit assurer cette mission pendant toute la durée de la procédure. Ainsi, il va s’occuper de défendre son client devant la cour. Peu importe la situation qui se présente, l’avocat doit toujours veiller dans l’intérêt de son client. Il doit aussi lui donner des conseils et des stratégies qui le favorisent. Par ailleurs, l’avocat doit faire preuve de transparence à l’égard de son client. En effet, il doit lui exposer les différentes options existantes et celle favorable pour lui. Le client est appelé à avouer tous ses secrets à son avocat. Ce dernier est alors dans l’obligation de garder le secret professionnel. Le respect de ces diverses obligations est nécessaire par l’avocat.

A lire  Tribunal de commerce : quel est son fonctionnement ?

Les causes de problèmes avec un avocat

Dans l’exercice de ses missions, une faute professionnelle d’un avocat peut faire perdre le procès. Généralement, il y’a des clients qui laissent passer. Or, il existe des dispositions légales qui permettent aux clients de porter plainte contre son avocat. Il existe des problèmes qui sont souvent la base des problèmes entre un avocat et son client.

En effet, l’avocat doit être transparent envers son client. Alors, lorsqu’il ne respecte pas cet engagement, il est possible que le problème naisse. Les rendez-vous peuvent aussi être source de problème. Lorsque l’avocat se rend coupable de l’une de ces situations, le client peut saisir le tribunal afin d’obtenir réparation. La source du litige peut également être l’incompétence de l’avocat. Dans ce cas, le client doit réussir à prouver que son avocat ne dispose pas des compétences nécessaires pour mener à bien le procès. Cela suppose donc que c’est son incompétence qui est à la base de l’échec du client. Une troisième source de litige est le non-respect des délais des procédures. Puisque, le non-respect des délais relatifs à une procédure peut avoir assez de conséquences sur une affaire. L’avocat sera donc tenir responsable devant le tribunal.

Engager la responsabilité de l’avocat

Lorsque l’avocat est en infraction, le client a la possibilité d’engager sa responsabilité. Mais, il peut tenter d’autres alternatives. La première possibilité est de tenter de changer votre avocat. Puisque la loi donne le pouvoir aux clients de procéder aux changements de leurs clients autant de fois qu’il le souhaite. Pour engager la responsabilité de l’avocat, on peut adresser une lettre dans laquelle le litige est détaillé au bâtonnier de l’ordre des avocats. Il est possible de saisir le juge du tribunal de première instance.

A lire  Des guides spécialisés pour maîtriser les contentieux interentreprises