Vous êtes passionné par le trading et vous souhaitez vous lancer dans ce domaine ? Depuis de nombreuses années, cette activité a rencontré une grande popularité. Les particuliers ont-ils le droit d’exercer légalement et librement le trading ?

Fructifier légalement son capital en trading en s’adressant à un professionnel

De plus en plus d’investisseurs témoignent de l’intérêt de l’univers du trading. C’est un moyen de fructifier le capital à leur disposition. À travers le trading, les investisseurs pourront vendre et acheter différents produits financiers sur différentes sortes de marchés financiers. Jusqu’à présent en France, il n’existe pas encore de texte de loi régissant le trading.

En vue d’exercer légalement cette activité dans le pays, faites appel à un trader professionnel. Ce dernier a été spécialement formé et il possède les compétences essentielles pour exercer dans le domaine du trading. En principe, il a suivi un cursus universitaire adapté pour assurer la sécurité de votre investissement.

En plus de ses qualifications et de sa formation, le trader professionnel possède la capacité de réaliser plusieurs transactions sur des marchés reconnus et homologués par les Autorités des Marchés Financiers. En faisant appel aux services de ce professionnel, vous réduisez les risques de pertes. Vous serez sûr d’investir légalement votre argent.

Intervenir sur les marchés financiers par le biais de plateformes de trading légal

Pour intégrer l’univers du trading en France, il est essentiel de se servir d’une plateforme légale. Sur la toile, il existe de nombreux sites de trading. Cependant, pour ne pas mettre en péril votre investissement, recourez à une plateforme reconnue et sûre. En France, un site de trading est considéré comme fiable et légal s’il dispose d’une autorisation et une certification de l’Autorité des Marchés Financiers. À défaut d’autorisation et de certification, vous devrez vous méfier du site. Avant d’octroyer une autorisation aux sites de trading, l’AMF exige que les plateformes de trading :

  • Apportent une protection contre le solde négatif. À travers ce système, les utilisateurs évitent de perdre de l’argent dont la valeur est supérieure à celle disponible dans le compte. Il est à noter que cette règle n’est pas valable pour les traders professionnels.
  • Laissent à la portée des utilisateurs un compte à risque limité assorti de l’option stop-loss. Il s’agit d’une option que les utilisateurs peuvent paramétrer avant d’effectuer une transaction. Grâce à ce paramétrage, le trader va éviter de perdre un capital plus élevé que celui utilisé pour ouvrir la position.
  • Ferment les positions des utilisateurs lorsque leurs comptes possèdent un solde inférieur à 50 % de la mise minimale nécessaire ;
  • Appliquent des restrictions sur les produits. Sur les marchés financiers, les produits financiers sont volatils. C’est pourquoi, il faut imposer des mesures de restrictions pour réduire les risques de perte.
  • Stockent des fonds de leurs membres dans des comptes séparés. Ces sites doivent disposer d’un capital minimal d’exploitation d’un montant de 750 000 euros.
A lire  Quel parcours pour devenir un conseiller juridique ?

Se méfier des sites de Forex

De nombreux investisseurs sont tentés de se lancer dans le marché du Forex. Cependant, il faut agir avec précaution avant d’intervenir sur les plateformes Forex. Ces sites promettent souvent des gains rapides et de grosses sommes d’argent. La plupart de ces plateformes ne sont pas fiables. Il y a de grandes chances que vous soyez confronté à des sites qui ne sont pas du tout légaux.

Sur la toile, vous serez confronté à plusieurs plateformes légales de trading. Si vous êtes débutant dans ce domaine, vous pourrez vous orienter vers un site comme eToro. C’est une plateforme facile à utiliser et elle vous aidera à améliorer vos compétences à travers le concept de trading social. Vous avez aussi la possibilité de vous référer à un site légal comme AvaTrade. Cette plateforme met à la disposition des utilisateurs différents outils.