Après de longues années d’expérience en tant que, juge généraliste du tribunal de grande instance, un juge peut se spécialiser. Voyons quels sont les titres de juges professionnels spécialisés.

Le juge d’instruction

C’est un juge du tribunal de grande instance à qui est confié des investigations dépendantes sur les fautes et les crimes. Il rassemble des éléments de culpabilité ou d’innocence d’un suspect. Le ministère public lui renvoie les affaires pénales les plus complexes. C’est ce juge qui gère les affaires du département d’investigations criminelles. Il a le pouvoir de procéder en une enquête et une épreuve judiciaire. Il organise également des audiences et des confrontations.

Le juge d’application des peines

Lorsqu’un suspect est annoncé coupable, c’est lui qui détermine les modes d’exécution des peines, peine privative ou peine restrictive de liberté. Pour les condamnés en prison ferme, c’est lui qui est chargé de contrôler la libération conditionnelle, des permissions de sortie, les réductions des peines … Quant aux condamnés en restrictive de liberté ou appelé également en liberté conditionnelle ou en sursis, il détermine les conditions de l’exécution, il a le devoir de contrôler les condamnés ayant une peine de travail d’intérêt général et ceux en cours de probation.

Le juge aux affaires familiales

C’est un juge qui conclut les litiges familiaux dans les cas de divorce, de conflits parentaux… Il a un rôle de résoudre les énigmes qui n’ont pas été réglées pendant la médiation ou des arrangements sur la répartition des avoirs conjugaux, les visites, la pension alimentaire et d’autres énigmes similaires pour le divorce. Il a aussi le rôle de réconcilier les parents et leurs enfants dans leurs disputes ou autres problèmes. Il peut intervenir également aux litiges des couples non mariés légalement et les demandes de conversions d’état civil. En principe, ses audiences se font dans une pièce privée pour favoriser les écoutes aux personnes sensibles.

Le juge des enfants

C’est un juge spécialisé dans les affaires des enfants qui ont des litiges. Il a pour rôle de protéger les enfants mineurs qui subissent des dangers physiques ou moraux. Il sanctionne aussi les enfants mineurs délinquants. Il coopère avec des assesseurs pour mener des entretiens de confrontations, enquêtes et des évaluations. Il a le pouvoir de livrer des procurations d’arrêt et de destituer des affaires aux tribunaux de jugement ou de saisir une ordonnance de non-lieu.

Il existe aussi d’autres juges dits non professionnels qui sont des individus élus ou désignés, suivant les circonstances, qui assistent les juges professionnels comme les jurés de la Cour d’assises, les juges au conseil des prud’hommes, les assesseurs du tribunal pour enfants, les juges consulaires du tribunal de commerce, des juges du tribunal de commerce en exercice.